Les acteurs contre la grève ?

La Screen Actor’s Guild souhaite lancer une grève au début de l’année prochaine.
Le puissant syndicat des acteurs compte à cet effet , envoyer des bulletins de vote à ses 120 000 membres, afin d’obtenir les 75 % nécessaires au déclenchement de celle-ci.
Seulement, beaucoup de comédiens sont contre ce mouvement et le font savoir, à l’image des 130 artistes qui ont signé une pétition envoyée lundi au directeur de la SAG et sur laquelle on trouve des noms aussi célèbres que Kevin Spacey, George Clooney, Helen Hunt, Tom Hanks ou Morgan Freeman.
Leur but est d’obtenir l’annulation du vote, insistant sur le fait que la recession actuelle ne ferait qu’aggraver les conséquences d’un mouvement qui paralyserait toute l’industrie hollywoodienne, rappelant les 2 000 000 000 $ perdus par celle-ci au moment de la protestation des scénaristes, l’an passé.
Des responsables de la puissante organisation se sont rendus à New York afin de rencontrer leurs homologues, en vue d’obtenir leur soutien histoire de faire un peu plus pression sur le syndicat des producteurs et de faire capituler ce dernier.
Mais l’entrevue ne se serait pas bien déroulée, d’autant moins que les syndicalistes de la côte est souhaitent depuis toujours une fusion AFTRA/SAG.
Les fêtes de fin d’année s’annoncent tendues en Californie…

Grève des acteurs : vote en janvier !

Ca ne s’arrange pas à Hollywood.
Non seulement la Screen Actor’s Guild a refusé de reprendre les négociations avec l’Alliance of Motion Pictures and Television producers, mais le principal syndicat des acteurs vient d’annoncer qu’il allait expédier, le 2 janvier 2009, des bulletins de vote à l’ensemble de ses 120 000 membres, dans le but de déclencher une grève.
Rappelons que la SAG ne sera en mesure de lancer un mouvement, qu’à la condition que 75 % de ses adhérents votent en faveur de celui-ci.
Les résultats seront annoncés le 23 janvier et l’industrie du divertissement toute entière tremble à l’idée d’être à nouveau d’une immobilisée, à l’image de la grève des scénaristes de l’hiver dernier (qui a coûté environ 2 000 000 000 $), sans parler des cérémonies des Golden Globes et des Oscars, menacées d’annulation…

Le retour de la revanche de la grève des acteurs…

Plus personne n’en parlait, mais les problèmes de rémunération des acteurs n’étaient pas réglé pour autant.
En effet, l’ombre de la grève des acteurs continue de planer sur l’industrie hollywoodienne, puisque l’AMPTP et la SAG n’ont toujours pas trouvé le moindre début d’accord.
Pire encore, la Screen Actor’s Guild vient de demander à ses membres de voter une grève, à 2 mois des Golden Globes (déjà annulés l’an passé en raison du mouvement des scénaristes) et à 3 mois des Oscars !
A noter que celle-ci a besoin des voix de 75 % de ses membres pour lancer la manifestation.  
Nous sommes déjà passés tout près d’un arrêt de travail au début de l’été, mais la SAG avait alors repris les négociations avec l’Alliance of Motion Picture and Television Producers, celles-là même qui viennent d’être rompues…
Attention toutefois aux idées reçues !
En effet, si la SAG est bel et bien le plus important des syndicats d’acteurs, il y en a un autre, l’American Federation of Television and Radio Artists, qui a ratifié l’accord de l’AMPTP le 9 juillet dernier.
De plus, si la querelle qui oppose la SAG au syndicat des producteurs porte sur les droits de tous les comédiens sur les supports numériques, la revalorisation salariale ne concerne que ceux dont les revenus ne dépassent pas les 100 000 $ annuels…

Nouveau meeting SAG/AMPTP prévu aujourd’hui !

Les choses semblent avancer dans le conflit qui oppose les acteurs et les poducteurs !
Un groupe d’émissaires de la Screen Actor’s Guild va rencontrer, ce jour, des représentants de l’Alliance of Motion Picture and Television Producers.
Dans un communiqué publié mardi, l’AMPTP à annoncé avoir accepté cette réunion "par respect pour les membres de la SAG".
Si le syndicat des producteurs est enclin à écouter ce que le syndicat des acteurs a à lui dire, celui-ci maintient que l’offre refusée par ce dernier reste "définitive" !
Probalement plus d’informations d’ici jeudi.

Un pas vers la grève ?

Il fallait s’y attendre, la SAG, principal syndicat des acteurs, a refusé l’offre de l’AMPTP !
Cette proposition d’entente a beau avoir été approuvée en début de semaine par l’AFTRA, l’autre fédération de comédiens, celle-ci compte moins de membres que la Screen Actor’s Guild, d’autant que certains artistes appartiennent aux 2 entités syndicales.
Elle pourrait donc obtenir le nombre de voix nécessaires au vote d’une grève.
Selon des représentants du syndicat des producteurs, la SAG ne cesse d’envenimer la situation et précisent que cette dernière "veux avoir plus que ce que les réalisateurs et scénaristes ont obtenu ces derniers mois".
L’été s’annonce donc plus que chaud à Hollywood, dont l’industrie n’a pas besoin d’un autre mouvement de l’ampleur de celui de l’hiver dernier !
Qu’il soit usager des transports en commun ou sériephile, le consommateur en a ras-le-bol d’être pris en otage…

Grève des acteurs ? Sans l’AFTRA alors…

L’un des 2 syndicats d’acteurs américains vient d’accepter les termes de l’accord proposé par celui des producteurs !
L’American Federation of Television and Radio Artists vient en effet de voter la ratification à 62 %, alors que la Screen Actor’s Guild, plus puissante, réserve sa réponse définitive pour demain.
Elle a demandé et obtenu, hier, un délai supplémentaire de 2 jours pour étudier la proposition.
Le problème, c’est que cette offre, acceptée par l’AFTRA, est annoncée comme définitive par l’Alliance of Motion Picture and Television Producers et que si la SAG venait à la rejeter, Hollywood se retrouverait dans une impasse.
Mais le pire est que cette dernière est à même d’obtenir les 75 % de voix nécessaires au vote d’une grève.
Nous devrions en savoir plus demain…

Pas de grève des acteurs… pour le moment !

Nous sommes le 30 juin 2008 et le précédent accord passé entre les syndicats d’acteurs et celui des producteurs expire à minuit !
Les pourparlers de ces dernières semaines, n’ont toujours pas permis à la SAG et l’AFTRA de s’entendre avec l’AMPTP, mais Alan Rosenberg, le président de la Screen Actor’s Guild a publié un communiqué de presse dans lequel il tient à préciser "qu’aucune grève n’est à l’ordre du jour pour le moment".
Ce dernier a ajouté que les nouvelle négociations allaient être entamées dans un "esprit d’ouverture".
Les studios, pour leur part, se pressent d’achever leurs productions en cours et les premiers épisodes de la saison 2008/2009 des série sont déjà en boîte, au cas où…

Vous reprendrez bien une petite grève…

Après les 100 jours de grève des scénaristes de l’hiver dernier, sommes-nous en train de nous diriger vers un mouvement similaire de la part des comédiens ?
Hélas oui.
En effet, les 2 syndicats des acteurs (SAG et AFTRA) sont en désaccord avec celui des producteurs (AMPTP) sur une revalorisation des salaires des artistes et de leurs droits sur les supports numériques (DVD, Blue-Ray, internet…) !
Beaucoup d’entre eux, comme Lisa Edelstein (DR HOUSE), se battent également contre le placement des produits au sein des productions, publicité à peine déguisée sur laquelle les acteurs ne touchent rien !
Le précédent accord expire le 30 juin et si un nouvel arrangement n’est pas trouvé à cette date, l’industrie hollywoodienne sera (encore…) paralysée, à l’exception notable de certains studios indépendants.
Les dernières négociations n’ont rien donné, mais Hollywood n’est certainement pas près à perdre à nouveau 3 000 000 000 $.
Wait & see…

Incendie aux studios Universal !

Les studios Universal, situés à 14 km de Los Angeles, ont été la proie de flammes aujourd’hui en Californie du sud.
Aucun blessé n’est à déplorer, mais les décors des films RETOUR VERS LE FUTUR et KING KONG sont partis en fumée !
Pire encore, une partie de la vidéothèque a brûlé, mais le directeur d’Universal se veut rassurant et assure que les négatifs n’auraient pas souffert.
Le sinistre est maintenant maîtrisé, grâce à l’effort de plus de 400 pompiers, mais les dégâts se chiffrent à plusieurs millions de dollars.
Pour mémoire, le précédent incendie avait coûté 50 000 000 $ en 1990.
Mais contrairement à celui d’aujourd’hui, il était d’origine criminelle…
Les studios Universal en feu à Los Angeles (AP)

Fin de la grève : qu’en est-il des séries ?

La grève enfin terminée, les scénaristes se remettent au travail, mais toutes les séries ne sont pas logées à la même enseigne.
Pour vous aider à vous y retrouver, LIBERTE SERIE vous propose un point non exhaustif sur la situation…
 
SERIES ANNULEES :
 
WOMEN’S MURDER CLUB
BIONIC WOMAN
LIFE IS WILD
JOURNEYMAN
BIG SHOTS
FRIDAY NIGHT LIGHTS
 
SERIES AU FUTUR INCERTAIN :
 
THE UNIT
ALIENS IN AMERICA
TERMINATOR : THE SARAH CONNOR CHRONICLES
BONES
PRISON BREAK
JERICHO
BACK TO YOU
OCTOBER ROAD
 
SAISONS TERMINEES :
 
HEROES
LAS VEGAS
CHUCK
MEN IN TREES
DIRTY SEXY MONEY
MEDIUM
LIFE
PUSHING DAISIES
TOUT LE MONDE DETESTE CHRIS
THE NEW ADVENTURES OF OLD CHRISTINE
 
SAISONS PROLONGEES :
 
URGENCES
THE OFFICE
LOST
NEW YORK DISTRICT
NEW YORK UNITE SPECIALE
NEW YORK SECTION CRIMINELLE
LES EXPERTS
UGLY BETTY
LES EXPERTS : MIAMI
LES EXPERTS : MANHATTAN
REAPER
GHOST WHISPERER
NCIS
LES FRERES SCOTT
GOSSIP GIRL
GREY’S ANATOMY
NUMB3RS
DESPERATE HOUSEWIVES
COLD CASE
DR HOUSE
THE BIG BANG THEORY
SAMANTHA WHO
MOONLIGHT
BOSTON JUSTICE
RULES OF ENGAGEMENT
FBI : PORTES DISPARUS
SUPERNATURAL
PRIVATE PRACTICE
MON ONCLE CHARLIE
SMALLVILLE
SHARK
30 ROCK

La fin de la grève des scénaristes est officielle !

Les membres de la Writer’s Guild of America ont voté hier à 92.5 % l’arrêt du mouvement entamé le 5 novembre dernier !
Le syndicat a ensuite publié un communiqué officiel confirmant la fin de la grève qui a paralysé l’industrie hollywoodienne pendant 3 mois.
L’accord conclu ce week-end a donc été approuvé et les scénaristes vont donc toucher 3 % de plus, auxquels s’ajoutera dès 2009, une rémunération de l’exploitation numérique de leurs oeuvres à hauteur de 1.2 %.

La grève des scénaristes aura coûté 2 milliards de $ !

La grève des scénaristes, c’est fini.
L’accord a été finalisé cette nuit et maintenant qu’ils ont obtenu une augmentation annuelle allant de 3 à 3.5 %, ainsi qu’une rémunaération d’1.2 % sur l’exploitation numérique de leurs oeuvres, les auteurs devraient se remettre au travail dès mercredi.
Ce mouvement aura coûté 2 000 000 000 de dollars à l’industrie hollywoodienne, soit 4 fois plus que la grève de 1988 !
733 000 000 en coûts de production et 1 300 000 000 en frais annexes (cantines, locations de véhicules et de costumes, fleuristes etc.).