GOLDORAK DVD BOX 2 (AB Vidéo) : première surprise, mais toujours Noam…

31 Août

Mercredi 4 septembre, le second coffret DVD GOLDORAK sera disponible dans tous les bacs de France.

LIBERTE SERIE s’est procuré l’objet : premières impressions…

AB Vidéo poursuit l’édition de LA série d’animation culte des années 70, malheureusement toujours au rythme de douze épisodes par Box, pour un prix oscillant de 29, 99 € à 34, 99 €.

Le visuel, révélé il y a plusieurs semaines par l’éditeur, est dans la lignée du précédent : (très) sobre, avec un Goldorak (robot comme logo) en relief qui lance son Fulguro-point sur un fond gris dans lequel on distingue Actarus et Alcor ainsi que la tête du grand cornu.

Même tranche que la dernière fois, à l’exception des numéros du Box et des épisodes, ainsi que de la présence de la soucoupe amirale.

Le verso est à nouveau scandaleusement bâclé avec sa grosse image d’Actarus au milieu, accompagné d’un texte approximatif et des mentions légales.

Chacune des trois galettes offre le même menu fixe et la même image imprimée sur chacune d’elles, mais une surprise s’est cette fois glissée dans le (fragile) carton à déplier : un livret !

L’initiative est certes louable, mais celui-ci est bien maigre et n’offre qu’une succession de chara designs bien connus des amateurs d’UFO ROBOT GRENDIZER, en particulier les heureux possesseurs de l’art book nippon.

Outre le fait de (re)découvrir les aventures du prince d’Euphor dans une version remastérisée et non censurée (des plans jadis supprimés et les kanjis inédits sont de retour), il semblerait que l’éditeur ait entendu les critiques faites au sujet de la vitesse de la bande sonore, puisque le gênant ralentissement sonore du coffret précédent est ici absent.

Ces épisodes (13 à 24) bénéficient eux aussi d’une VOSTF inédite et à la traduction fidèle, mais AB a quand même décidé de se payer notre tête, puisque nous avons ENCORE droit à la chanson de Noam en ouverture et en clôture, alors qu’on nous promettait le choix des génériques !

Mais c’est bien connu, le consommateur, nostalgique qui plus est, n’est qu’une vache à lait…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :