MAN OF STEEL : exercice de style réussi !

7 ans après un retour manqué, SUPERMAN a droit à son reboot.

Nouvelle distribution, nouveau réalisateur, nouveaux thèmes musicaux et… nouveau costume (!), le tout supervisé par le réalisateur de la dernière trilogie consacrée au Dark Knight.

Jor-El envoie son fils unique sur la Terre, alors que la planète Krypton vit ses derniers instants et contre l’avis du général Zod, en plein coup d’état.

Devenu grand, Kal-El (devenu Clark Kent) part à la recherche de ses origines afin de déterminer s’il doit ou non embrasser son destin…

Confier le retour du plus grand des super-héros au réalisateur de 300 et WATCHMEN était risqué, surtout après que Bryan Singer (USUAL SUSPECTS, X-MEN) s’y soit cassé les dents avec son insipide SUPERMAN RETURNS.

Pourtant, force est de reconnaître que MAN OF STEEL est un film épique, sombre et distrayant, porté par une distribution haut de gamme et qui remet le personnage au goût du jour sans le trahir.

Si le scénario se résume (presque) à une compilation des scripts des deux premiers volets de 1978 et 1980, il nous en épargne les (bien trop) longues scènes de l’enfance de l’homme d’acier à Smallville, en n’abordant le sujet que lors de rares flashbacks.

Non seulement cette approche permet au spectateur d’entrer immédiatement dans l’histoire, mais celle-ci offre à Amy Adams (UNE NOUVELLE CHANCE, IL ETAIT UNE FOIS, SUNSHINE CLEANING) l’occasion d’arriver plus vite.

La belle actrice est l’incarnation parfaite de Lois Lane : forte et fragile, romantique et sensuelle et un talent allié à une prestance qui la rendent crédible en reporter fouineuse.

Echappé des TUDOR, Henri Cavill, fort d’un charisme et d’une certaine ressemblance avec feu Christopher Reeve, compose un Superman convaincant et à l’aise face aux vieux briscards que sont Russell Crowe (GLADIATOR, L.A. CONFIDENTIAL), Kevin Costner (BODYGUARD, DANSE AVEC LES LOUPS) ou Richard Schiff (A LA MAISON BLANCHE).

Michael Shannon (BOARDWALK EMPIRE) sonne juste en Zod (il est vrai que le comédien n’en est pas à son premier vilain) et il n’y a guère que Diane Lane (EN PLEINE TEMPETE) et Christopher Meloni (NEW YORK UNITE SPECIALE) qui ne se montrent pas à la hauteur de leurs collègues…

Si l’introspection du protagoniste au « S » (qui n’en est d’ailleurs pas un) sur le torse est intéressante, la seconde moitié du long-métrage, elle, a le tort de céder à la facilité et fait se succéder des scènes d’action toujours plus spectaculaires.

Certes, ces dernières impressionnent, mais elles s’éternisent et n’ont de raison d’être que la volonté de Snyder et de DC Comics d’en mettre plein la vue à Marvel et aux piteux AVENGERS de Joss Whedon sortis l’an passé.

Si la conclusion du film a fait débat au sein de l’équipe artistique, elle est une bénédiction pour le public qui a enfin droit à un Superman moins lisse qui commet enfin l’irréparable, même si c’est pour sauver des innocents !

C’est bien là la seule véritable entorse au mythe, puisque le film est bourré de références à Lex Luthor (nombreuses enseignes Luthorcorp) ou à Supergirl (le caisson vide dans le vaisseau spatial), ainsi qu’à la jeunesse de Kent (présence de Lana et Pete, ses amis de Smallville où se déroule la première bataille) et notre héros finit par se cacher derrière ses « fameuses » lunettes.

Par contre, difficile de ne pas s’agacer devant l’analogie faite avec le messie des chrétiens en suivant les aventures de ce sauveur de 33 ans aux poses christiques.

Une tare probablement héritée de ses deux « Robin des bois » de pères qui ont, chacun en leur temps, côtoyé Frère Tuck…

James Gandolfini : requiem pour un Soprano

James Gandolfini est mort le 19 juin, emporté par une crise cardiaque.

Après des études d’arts dramatiques à New York au milieu des années 80, cet immense acteur s’impose petit à petit la décennie suivante dans des seconds rôles au cinéma (TRUE ROMANCE, USS ALABAMA, DANS L’OMBRE DE MANHATTAN, SHE’S SO LOVELY), avant de devenir une légende de la télévision en incarnant l’ambigu et fascinant Tony Soprano dans LES SOPRANO.

Bien que héros de l’une des plus grandes séries de tous les temps, Gandolfini a finalement peu tourné pour la télévision (GUN, DOUZE HOMMES EN COLERE), alors qu’il a joué dans une quarantaine de films sous la direction de réalisateurs comme Kathryn Bigelow (ZERO DARK THIRTY), Tony Scott (L’ATTAQUE DU METRO 123), Gore Verbinsky (LE MEXICAIN), Barry Sonnenfeld (GET SHORTY), Anthony Minghella (MR WONDERFUL), Joel Cohen (THE BARBER) et même Alain Corneau (LE NOUVEAU MONDE).

Le comédien s’était aussi illustré sur les planches en 1992 (UN TRAMWAY NOMME DESIR) et 2009 (LE DIEU DU CARNAGE), mais également en tant que producteur de documentaires (ALIVE DAY MEMORIES : HOME FROM IRAQ, WARTORN : 1861/2010) et du téléfilm HEMINGWAY & GELLORN.

Si sa filmographie comporte d’innombrables truands, elle est aussi riche de personnages doux (WELCOME TO THE RILEYS, MAX ET LES MAXIMONSTRES, FAMILLE A LOUER), mais souvent marqués par la mélancolie.

A l’image de ce colosse au cœur fragile qui vient de briser le nôtre.

Il avait 51 ans.

GOLDORAK DVD Box 1 : épisodes 1 à 12 (AB Vidéo)

Ca y est , c’est le jour J : GOLDORAK  est ENFIN de retour ce 5 juin 2013.

LA série d’animation des années 70 qui a bercé l’enfance de millions d’aujourd’hui trentenaires et/ou quadragénaires revient en force en cette fin de printemps, puisque outre la diffusion sur RTL9 de courts modules consacrés au mythe (depuis lundi et jusqu’à vendredi vers 20h 43), la programmation exceptionnelle des épisodes 1 (LES FRERES DE L’ESPACE), 2 (LE PRINCE D’UN AUTRE MONDE) et 25 (LES AMOUREUX D’EUPHOR) ainsi que d’un numéro d’ACTUS-MANGAS avec une interview de Go Nagai aujourd’hui sur Mangas, dès 18h 50, Le « formidable robot des temps nouveaux » débarque aujourd’hui en DVD !

Oublions les sordides histoires de droits et d’éditions illégales, car l’important est que GOLDORAK est bel et bien à nouveau visible par tous 15 après sa dernière apparition télévisée.

Toutefois, après les déceptions engendrées par les innombrables (et innommables) censures et coupes subies par l’anime, les fans étaient en droit de se demander si la version intégrale annoncée le serait réellement, d’autant que le coffret québécois sorti à Noël dernier chez Imavision n’a pas tenu toutes ses promesses.

L’habillage est plutôt sobre, voire succinct au verso et les 3 galettes offrent la même image, tout comme les menus de ces dernières et le nombre d’épisodes (12 au total) est clairement insuffisant.

Pas l’ombre d’un bonus à l’horizon, mais nous avons pour la toute première fois droit à une version originale sous-titrée en français qui reprend les noms originaux (Grendizer, Duke Fleed etc.).

Les scènes supprimées sont revenues et chaque aventure a désormais la même durée, ce qui fait que l’on a l’impression de redécouvrir les histoires de notre grand cornu adoré.

Malheureusement, le recadrage a encore fait des siennes, tant est si bien que Goldorak « perd la tête » à la fin du générique de début.

Les couleurs sont belles, et si quelques défauts subsistent de çi de là, nous sommes tout de même en présence de la meilleure édition de cette série d’animation cultissime.

Par contre, la célèbre (et insurpassable) version française a tellement bien été nettoyée, que l’on a parfois l’impression qu’elle tourne un poil au ralenti.

Mais ce n’est pas réellement un problème, contrairement à la disparition d’une phrase prononcée par Jeanne Val (Venusia) dans l’épisode 11 (LE JOUR OU LE SOLEIL S’ARRETA).

Certes, cette dernière était précédemment quasi étouffée, mais si les responsables de cette remasterisation décident de supprimer chaque passage sonore abîmé, il y a du souci à se faire pour des épisodes comme CINQ MINUTES POUR MOURIR

Si le carton français « Goldorak le robot de l’espace » a disparu, le fameux « Aujourd’hui, Goldorak dans… » de Michel Gatineau (Professeur Procyon) est de retour, désormais prononcé sur le titre original de chaque épisode.

De plus, les kanjis avec les noms des golgoths et antéraks, supprimés dès 1978, ont été réintégrés, tout comme la bande-annonce de l’épisode suivant, heureusement conservée en japonais afin de ne pas dénaturer l’excellente postsynchronisation hexagonale.

Mais à moins de visionner la série en VO, il faut se taper le générique de Noam, car seul celui-ci est ici présent, alors que tout le monde espérait pouvoir choisir son générique favori, d’autant qu’une annonce en ce sens avait été faite voici quelques mois.

Bon, cette édition devant courir sur 6 coffrets, peut-être aurons-nous droit aux autres sur les suivants.

Mais avec 5 interpètes (Enriqué, Noam, Jean-Pierre « Goldies » Savelli, Lionel Leroy et Bernard Minet), on se dirige vers du favoritisme, d’autant que c’est Enriqué qui ouvrit le bal il y a 35 ans.

Et c’est bien là le vrai problème, car il va falloir débourser de 29.99 € à 34.99 € six fois de suite, soit de 180 à 210 € pour une intégrale de 74 épisodes.

La nostalgie a bien un prix. 

 

Et en juin… GOLDORAK !

Comme chaque mois, voici une liste, non exhaustive des événements à noter en matière de séries télévisées.

Pour ce mois de juin 2013, l’un d’entre eux est exceptionnel puisque GOLDORAK revient à la télévision française, 15 ans après sa dernière programmation et le jour de la sortie du premier coffret DVD de l’anime culte diffusé pour la première fois chez nous il y a… 35 ans déjà !

Même si ce n’est que le temps d’une programmation spéciale (Mangas proposera l’intégralité des 74 épisodes plus tard), c’est quand bon de revoir le héros de notre enfance…

TF1 :

  • Inédit de JOSEPHINE ANGE GARDIEN, le lundi 3 juin à 21h.
  • Lancement de la saison 1 de FALCO le jeudi 20 juin en première partie de soirée.
  • GREY’S ANATOMY passe de 2 à 3 épisodes inédits de la saison 8, dès le mercredi 12 juin à partir de 21h.
  • Programmation estivale pour le reboot de DALLAS, chaque samedi à 21h, dès le samedi 22 juin.

France 2 :

  • Nouveau volet de TANGO, le vendredi 7 juin à 20h 45.

France 3 :

  • MISS FISHER arrive en France le dimanche 2 juin à 20h 45.

Canal+ :

  • Lancement de la saison 2 inédite en France de HOMELAND, le jeudi 6 juin à 20h 50.
  • Les VIKINGS débarquent le lundi 10 juin à 20h 50.
  • Seconde saison de WORKING GIRLS dès le jeudi 13 juin à 22h 35.
  • STRIKE BACK revient le dimanche 16 juin à 20h 50 avec sa seconde saison inédite.

M6 :

  • La saison 4 de DROP DEAD DIVA est à suivre dès le lundi 10 juin à 15h 30, alors que les 3 premières saisons sont à redécouvrir chaque samedi à 10h 50, depuis le samedi 1er juin.
  • Diffusion des 2 épisodes de la saison 4 inédite de NCIS: L.A. dans lesquels est introduite l’équipe de NCIS : RED, projet avorté de spin-off de cette série dérivée de NCIS.

Arte :

  • La mini-série PARADE’S END sera à suivre le vendredi 7 juin dès 20h 45.
  • La nouvelle série ODYSSEUS arrive sur la chaîne franco-allemande le jeudi 13 juin à 20h 45.

D8 :

  • HELL ON WHEELS arrive en clair, le mercredi 26 juin à 20h 50.

NRJ 12 :

  • La 5ème saison inédite de THE BIG BANG THEORY arrive le samedi 8 juin à 12h 50.

Mangas :

  • Spéciale GOLDORAK le mercredi 5 juin de 18h 50 à 20h 40 avec la diffusion des épisodes 1, 2 et 25 de la série d’animation puis d’un ACTUS-MANGAS consacré au grand cornu, avec une interview de Go Nagai !

RTL9 :

  • Du lundi 3 au vendredi 7 juin, la chaîne premium du groupe AB diffusera une émission de 10 minutes intitulée GOLDORAK, LA LEGENDE dans laquelle nous devrions en apprendre plus sur la récente remasterisation du plus grand anime de tous les temps !

TF6 :

  • Seconde saison de THE WALKING DEAD à (re)voir dès le mercredi 5 juin à 23h 10.

Game One :

  • Lancement de la 15ème saison inédite en France de SOUTH PARK, le lundi 3 juin à 23h 10.

OCS Choc :

  • La 3ème et ultime saison de SPARTACUS commence ce dimanche 2 juin à 20h 40.

OCS Novo :

  • THE RICKY GERVAIS SHOW revient en 3ème saison inédite le vendredi 21 juin à 20h 40.

Upfronts 2013 : grille des programmes de la CW !

Suite et fin de la mise à jour des Upfronts 2013 avec la grille de la CW.

Du mouvement cette saison, avec des séries comme SUPERNATURAL et BEAUTY & THE BEAST qui changent de case et à noter que l’ultime saison de NIKITA ainsi que les nouveautés THE HUNDRED et STAR-CROSSED seront mises à l’antenne à une date indéterminée…

Sont annulées :

CULT EMILY OWENS, MD
GOSSIP GIRL

90210 : BEVERLY HILLS NOUVELLE GENERATION

LUNDI

20h

HART OF DIXIE : saison 3

21h

BEAUTY & THE BEAST : saison 2

MARDI

20h 

THE ORIGINALS : saison 1

21h

SUPERNATURAL : saison 9

MERCREDI

20h

ARROW : saison 2

21h 

THE TOMORROW PEOPLE : saison 1

JEUDI

20h

THE VAMPIRE DIARIES : saison 5

21h

REIGN : saison 1

VENDREDI

20h

THE CARRIE DIARIES : saison 2

Upfronts 2013 : grilles des programmes de CBS !

On continue cette mise à jour des Upfronts 2013, avec la grille de CBS.

A noter que la suite d’UNFORGETABLE sera programmée cet été, à l’instar de la nouveauté FRIEND ME.

Pour ce qui est des nouvelles séries (BAD TEACHER, FRIENDS WITH BETTER LIVES et RECKLESS), elles rejoignent la 4ème saison de MIKE  & MOLLY sur le banc des remplaçantes à mettre à l’antenne en cours d’année…

Sont annulées :

LES EXPERTS MANHATTAN
GOLDEN BOY
MADE IN JERSEY
PARTNERS
RULES OF ENGAGEMENT
VEGAS

LUNDI

20h

HOW I MET YOUR MOTHER : saison 9

20h30

WE ARE MEN : saison 1

21h

2 BROKE GIRLS : saison 2

21h30

MOM : saison 1

22h 

HOSTAGES : saison 1

INTELLIGENCE : saison 1 (début 2014)

MARDI

20h

NCIS : saison 11

21h

NCIS L.A. : saison 5

22h

PERSON OF INTEREST : saison 3

MERCREDI

21h

ESPRITS CRIMINELS : saison 9

22h

LES EXPERTS : saison 14

JEUDI

20h

THE BIG BANG THEORY : saison 7

20h30

THE MILLERS : saison 1

21h 

THE CRAZY ONES : saison 1

21h30

MON ONCLE CHARLIE : saison 11

22h

ELEMENTARY : saison 2

VENDREDI

21h

HAWAII 5-0 : saison 4

22h

BLUE BLOODS : saison 4

DIMANCHE

21h

THE GOOD WIFE : saison 5

22h

THE MENTALIST : saison 6

  

Upfronts 2013 : grille des programmes d’ABC !

Vous pensiez qu’un problème technique m’empêcherait de tenir ma promesse de vous fournir les grilles des programmes 2013/14 de tous les networks américains ?

Que nenni et on commence par ABC, qui a dévoilé la sienne le mardi 14 mai dernier…

Sont annulées :

BODY OF PROOF
DON’T TRUST THE B- IN APARTMENT 23
FAMILY TOOLS
HAPPY ENDINGS
HOW TO LIVE WITH YOUR PARENTS
LAST RESORT
MALIBU COUNTRY
PRIVATE PRACTICE
RED WIDOW

666 PARK AVENUE

ZERO HOUR

LUNDI

22h

CASTLE : saison 6

MARDI

20h

MARVEL’S AGENTS OF SHIELD : saison 1

21h

THE GOLDBERGS : saison 1

21h30

TROPHY WIFE : saison 1

22h

LUCKY 7 : saison 1

MERCREDI

20h

THE MIDDLE : saison 5

20h30 

BACK IN THE GAME : saison 1

21h

MODERN FAMILY : saison 5

21h30

SUPER FUN NIGHT : saison 1

22h

NASHVILLE : saison 2

 

JEUDI

20h

ONCE UPON A TIME IN WONDERLAND : saison 1

21h

GREY’S ANATOMY : saison 10

22h

SCANDAL : saison 3

VENDREDI

20h

LAST MAN STANDING : saison 3

20h30

THE NEIGHBORS : saison 1

DIMANCHE

20h

ONCE UPON A TIME : saison 3

21h

REVENGE : saison 3

22h 

BETRAYAL : saison 1

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑