L’AGE DE GLACE 4, LA DERIVE DES CONTINENTS : franchise à la dérive…

Les animaux prehistoriques de L’AGE DE GLACE sont de retour… une fois de trop ?

Après une énième mésaventure avec un gland, Scrat fait craquer la Pangée et se retrouve au milieu de l’océan, suite à la dérive des continents.

Du coup, Sid, Manny et Diego sont perdus en haute mer et doivent affronter des pirates bien décidés à les empêcher de regagner la terre ferme…

L’essoufflement de la franchise, senti lors du 3ème volet et confirmé avec le moyen métrage télévisé de Noël est ici flagrant.

Ce film est ridicule tant il cumule les poncifs (la famille c’est bien, trahir ses amis c’est pas bien, l’amour c’est beau etc.), d’autant qu’il est plombé par un humour qui tombe systématiquement à plat.

Les nouveaux personnages sont caricaturaux au possible, les apparitions de l’écureuil (jadis temps forts d’ICE AGE) sont stupides et comme si la (lourde) famille du mammouth ne suffisait pas, voilà qu’on nous impose les inutiles grand-mère du lémurien et fiancée du tigre à dents de sabre !

Techniquement par contre, rien à dire.

Un peu comme les scénaristes quoi…

Publicités

3 séries cultes des années 80 enfin en DVD !

Nostalgiques, faites de la place sur vos étagères !

3 séries cultes des années 80, jamais éditées en Vidéo, sortiront en DVD cet automne.

L’intégrale de SUPERMINDS arrivera Le 19 septembre, puis vous retrouverez MANIMAL dans les bacs le 18 octobre, avant de pouvoir vous procurer celle de TONNERRE MECANIQUE le 24 octobre.

Très populaires en France, où elles ont été multirediffusées, ces 3 productions ont en commun leur rapide annulation de l’autre côté de l’Atlantique.

Ainsi, les « Misfits de la science » (TV6, La Cinq, 13ème rue, SciFi) n’ont connu que 16 aventures, « l’homme animal » (FR3, TF1, La Cinq, M6) a cessé ses transformations après 8 épisodes et le « Faucon des rues » (La Cinq, TF1, M6, Virgin 17) est définitivement retourné au garage au bout de 13 enquêtes.

De quoi faire patienter les vieux enfants que nous sommes jusqu’à Noël…

Ernest Borgnine n’est plus

Ernest Borgnine est décédé le 8 juillet, emporté par une insuffisance rénale.

Né Ermes Effron Borgnino, cet immense acteur, oscarisé en 1955 pour MARTY, s’est illustré pendant 61 ans dans des registres aussi variés que le polar (UN HOMME EST PASSE), la science-fiction (LE TROU NOIR), le film de guerre (A L’OUEST RIEN DE NOUVEAU), le film catastrophe (L’AVENTURE DU POSEIDON), le western (VERA CRUZ) ou encore l’anticipation (NEW YORK 1997).

Les presque 150 rôles tenus par ce comédien, tant à au cinéma qu’à la télévision, donnent bien des raisons aux cinéphiles et sériephiles du monde entier d’être aujourd’hui en deuil.

Des 12 SALOPARDS à SUPERCOPTER, Borgnine aura promené sa bonhomie dans au moins une des productions cultes de leur enfance…

Il avait 95 ans.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑