DALLAS : nouvelle génération, même univers impitoyable…

20 Juin

Attendue depuis plus d’un an, la nouvelle version de DALLAS a fait ses débuts la semaine passée aux Etats-Unis.

34 ans après la diffusion du premier épisode du plus populaire soap de soirée, nous retrouvons donc SouthFork, Bobby, JR, Sue Ellen et croisons furtivement Ray et Lucy.

Ils ont (beaucoup) vieilli, mais le plaisir de revoir ce petit monde est bel et bien là, même si il est clair que ces acteurs ne sont là que pour introduire une nouvelle génération qui, à terme, écartera définitivement les figures de notre jeunesse.

Dans ce reboot, c’est à l’affrontement des cousins Ewing que nous assistons, à savoir John Ross III, rejeton du retors JR et Christopher, fils adoptif du gentil Bobby, qui n’ont eu de cesse de se mener la vie dure pendant 14 saisons (1978/91) et 2 téléfilms (1996 et 1998).

Le premier a trouvé du pétrole et foré dans le ranch familial, allant ainsi à l’encontre des dernières volontés de Miss Ellie, alors que le second cherche à exploiter une énergie verte, non sans mal… ni soucis…

Jeune marié, celui-ci a la désagréable surprise de découvrir que son cousin fréquente la femme qu’il aimait avant de rencontrer son épouse.

Mais l’a-t-elle vraiment laissé tomber et ne se serait-il pas uni à une intriguante ?

Cette nouvelle guerre des héritiers de Southfork est suivie de près par Sue Ellen (qui n’a plus rien de la productrice qu’elle était au moment de partir pour l’Angleterre), JR (qui passait jusque-là la majeure partie de son temps à déprimer au sein d’une institution spécialisée) et Bobby (atteint d’un cancer).

Les producteurs de cette suite ont préféré Jesse Metcalfe et Josh Henderson à Joshua Harris (puis Chris Demetral) et Omri Katz, pour incarner Chris et John Ross, tandis que Jordana Brewster est le nouvel intérêt amoureux des Ewing.

Metcalfe est trop lisse, tout comme Julie Gonzalo (qui joue sa jeune épouse), mais le cabotinage inspiré d’Henderson et  la hargne de Brewster sont loin d’être inintéressants.

En tant que nouvelle femme de Bobby, Brenda Strong (EVERWOOD, DESPERATE HOUSEWIVES, MONK) incarne un personnage pour une fois en vie et prouve ainsi qu’elle est bien comédienne.

Mais ils sont tous éclipsés par le talent des figures historiques, qui prennent un plaisir évident à camper à nouveau leurs personnages mythiques !

Il est toutefois amusant de constater que ce soap revient au moment où la crise bat son plein, sachant qu’il avait débuté en plein choc pétrolier.

DALLAS est donc entré avec succès dans le 3ème millénaire et à une époque où les salauds sont devenus les protagonistes de nombreuses fictions télévisées, JR Ewing, premier anti-héros de l’histoire de la télévision, prouve qu’il reste leur maître.

3 Réponses to “DALLAS : nouvelle génération, même univers impitoyable…”

  1. Une porte sur deux continents 21 juin 2012 à 05:19 #

    Je suis bien contente de ce retour, même si j’en doutais au début. J’ai hâte de voir où va nous mener l’intrigue !

  2. VK Serie 22 juin 2012 à 15:50 #

    J’ai bien aimé les 2 premiers épisodes. Ravie de revoir J.R., quoi que j’ai été déstabilisée par sa première scène (tout immobile, l’air hagard..), mais rassurée que J.R is back ! Par contre, la scène J.R. jr et son partner in crime en plein milieu du stade, c’était un peu ridicule (genre tu rencontres ton associé dans des affaires louches dans un tel lieu…). J’essaierai de regarder la suite, si le temps me le permets !

  3. Jérôme 22 juin 2012 à 17:19 #

    Oui effectivement, la scène dans le stade est une d’une incongruité rare.😉
    Par contre, il faut voir le 3ème épisode, rien que pour assister au (trop) court échange d’amabilités entre JR et Cliff Barnes… comme au bon vieux temps…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :