Oh Lucile, embrasse-moi…

9 Déc

Enfin ! EMBRASSE-MOI LUCILE est enfin disponible en DVD !

Quel plaisir de retrouver cet anime culte des années 80 (1983 exactement), découvert sur feue La Cinq, revu ensuite sur TF1 qui n’avait rien trouvé de mieux que de le rebaptiser LUCILE AMOUR & ROCK N’ ROLL.

C’est d’ailleurs sous ce (mauvais) titre que cette fiction animée est sortie le 6 décembre chez Wild Side Films, mais l’important est que les presque quadragénaires que nous sommes (déjà…) peuvent désormais profiter à volonté de cette série d’animation si longtemps attendue sur galettes numériques.

Dès les premières notes du générique, impossible de ne pas redevenir cet enfant tout juste pubère, encore plein d’espoir et d’illusions sur l’amour et l’amitié, qui n’avait de cesse de sortir de l’école pour suivre les derniers développements du triangle amoureux sur lequel repose EMBRASSE-MOI LUCILE.

Certes, l’histoire de cette jeune fille que se disputent 2 membres d’un groupe de rock n’a rien d’original, mais elle offre une galerie de personnages attachants et hauts en couleurs, à commencer par celles des cheveux des musiciens !

Avec ses « Brian May du clavier » et « Hubert Mounier peinturluré », le groupe n’a de cesse d’énerver le (trrrrrrrès) protecteur père de Lucile, restaurateur bougon au grand coeur qui a pris sous son aile Benjamin, le petit frère du chanteur des Bee Hive.

Mais la grande affaire d’AISHITE KNIGHT, c’est Roméo, chat misogyne et gourmand que l’enfant traîne partout.

Sorte d’Isidore des ENTRECHATS, en moins roublard et heureusement moins prolixe, celui-ci est la source majeure des effets comiques de la série, contrepoids parfait au romantisme exacerbé de certaines scènes.

Mignon tout plein, ce dessin animé a eu droit à une adaptation pour le moins curieuse, puisque toute référence au Japon a été gommée, ce qui occasionne quelques incongruités (un groupe amateur qui remplit… Bercy, ou Manuela et Lucile qui deviennent Manuel et… Alice ?!).

En même temps, les japonais ont produit un générique avec une héroïne blonde (comme dans le manga d’origine), alors que celle-ci est brune dans la série…

Fort heureusement, des comédiens de talent ont oeuvré sur la version française (Martine Reigner, Pierre Laurent et Stéphane Godin pour ne citer qu’eux) et les chansons (générique comme tubes des  Bee Hive)  ont été adaptées et enregistrées avec le plus grand soin.

On en regrette encore plus les  disparitions du chanteur Jean-Claude Corbel et de l’acteur Patrick Guillemin.

Bref, LUCILE AMOUR & ROCK ‘N ROLL est une jolie série, naïve mais pas niaise.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :