Un peu de nostalgie…

16 Août
Samedi c’est nostalgie sur LIBERTE SERIE !
Cette semaine, (re)découvrez le générique de SUPERCOPTER, série américaine diffusée pour la première fois en France le 21 avril 1986 sur La Cinq.
Créée par Donald P. Bellisario (MAGNUM, CODE QUANTUM, NCIS), celle-ci présentait les aventures de Stringfellow Hawke, pilote hors-pair chargé de récupérer dans le fief de Khadafi Airwolf, unique prototype d’un hélicoptère de combat surpuissant, ultrablindé et capable de voler à mach 2, que son inventeur a détourné.
Mais une fois sa mission accomplie, le vétéran du Vietnam refuse de restituer l’appareil au gouvernement tant que celui-ci ne l’aide pas à retrouver Saint-John, son frère aîné porté disparu en Asie.
Toutefois, Hawke utilisera Supercopter pour lutter contre des terroristes et mercenaires de tout poil…
Lancée en janvier 1984 sur CBS, aidée par le succès du film TONNERRE DE FEU et le triomphe de K 2000 sur NBC, AIRWOLF fut abandonnée par la chaîne 2 ans 1/2 plus tard, au terme de sa 3ème saison et après 56 épisodes.
Il faut dire que son tournage ne fut pas de tout de repos, entre interdictions de survol des ville, accidents, caprices et mésentente des acteurs, dépassements de budget, ainsi que de fréquents désaccords au sein de l’équipe artistique !
Prisonnier de sa formule, SUPERCOPTER devint très vite redondante et les téléspectateurs, également las de voir et revoir toujours les mêmes images accélérées, se détournèrent de la fiction.
Les droits seront pourtant récupérés par les canadiens et une 4ème saison, de 24 épisodes, sera produite et programmée entre septembre 1986 et mai 1987, sans les acteurs de la version d’origine et avec un budget divisé par 3.
Sa seconde annulation, au printemps 1987, sera la bonne et cette piètre cuvée n’est en général pas proposée lors des innombrables rediffusions de par le monde.
Il est amusant de noter que Barry Van Dyke (Saint-John Hawke), qui a remplacé Jan-Michael Vincent (Stringfellow Hawke), avait déjà remplacé en vain Dirk Benedict dans GALACTICA 1980
Multiprogrammée de 1986 à 1989 par feue La Cinq, les gros soucis de la chaîne privée obligèrent cette dernière à s’en séparer, pour le plus grand bonheur de M6, qui la diffusa plusieurs fois de 1990 à 1996, avant de passer le relais à Sérieclub, 13ème rue, RTL 9 et Virgin 17 (qui la propose encore actuellement, chaque samedi en prime).
Si la série souffre d’un manichéisme très premier degré, le magnifique Bell 222 modifié, la fantaisie d’Ernest Borgnine, le charme de Jean Bruce Scott, la moue boudeuse de Jan-Michael Vincent et la musique de Sylvester Levay font de ce vestige de la guerre froide un produit encore regardable 25 ans après, pour peu que l’on soit nostalgique… ou indulgent.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :