SUGAR RUSH saison 2 : émancipations en série…

SUGAR RUSH a fait son retour cette année sur MCM, pour 10 nouveaux épisodes, dont le seul défaut est de ne pas avoir de suite !

Nous retrouvons donc Kim 18 mois après les faits décrits dans le final de la saison 1.

L’adolescente est aujourd’hui une lesbienne épanouie, tandis que Sugar termine de purger sa peine dans un centre de redressement et n’attend qu’une chose : être hébergée par son amie dont elle jalouse la vie stable, à défaut d’être normale…

Car si Kim vit toujours chez ses parents, ceux-ci, bien que réconciliés, suivent une thérapie de couple afin de tenter de sauver leur union, jusqu’au jour où de nouveaux voisins tenteront de les initier à l’échangisme, non sans peine…

Le cadet de la famille, Matt, maintenant adolescent, a cessé de se prendre pour un extra-terrestre pour devenir un travesti à tendance gothique !

Heureusement pour notre héroïne, sa rencontre avec Saint, jeune femme indépendante et propriétaire d’un sex-shop lesbien, va lui procurer ce après quoi elle court depuis le début de la série : une relation amoureuse sérieuse, ultime étape avant de quitter définitivement le monde de l’enfance…

Cette seconde saison de SUGAR RUSH ne se contente pas de reprendre les ingrédients de la précédente, mais se sert de l’évolution des personnages pour se réinventer !

Nous n’assistons plus au quotidien de lycéennes rebelles, dont l’une découvre sa personnalité et sa sexualité, mais bel et bien à l’histoire d’amour tendre et passionnée de 2 femmes, dont le quotidien est quelque peu malmené par la meilleure amie et ancien objet du désir de l’héroïne

Cette dernière essaiera bien de se ranger, mais ses vieux démons et son penchant pour les mauvais garçons ne feront que blaser un peu plus une jeune fille déjà  désabusée.

Heureusement pour elle, Kim sera là pour lui venir en aide et si on est en droit de se demander si Sugar aime Kim pour ce qu’elle est ou ce qu’elle peut lui apporter, le fait est qu’elle l’aime  !

S’émanciper c’est dire adieu à l’insouciance, aussi l’humour est un peu moins présent cette année, mais les répliques assassines fusent et les thèmes les plus sulfureux restent abordés de manière cocasse, voire loufoque, ce qui est la marque de fabrique de SUGAR RUSH.

Le sucre laisse peu à peu la place au sel, le ton devient plus cru, les scènes de sexe se multiplient, mais la série ne tombe jamais dans la vulgarité, ce qui confère à ce bonbon acidulé la saveur d’un baiser sucré…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s